Wilfred Bion: contenant, contenu et pensées – par Duarte Rolo

Voici une présentation du concept d’appareil pour penser les pensées développé par Wilfred Bion. Il s’agit d’un concept central dans sa théorie mais qui reste difficile à appréhender.

.

Bion qu'est ce que la pensée? des mots représentent le chemin des pensées

 


Transformation et frustration

Selon Bion, les pensées pré-existent la capacité de penser. Au départ elles sont uniquement des impressions sensorielles ou vivances émotionnelles très primitives (“proto-pensées”). Dans le mot pensée Bion inclut les préconceptions, les conceptions, les pensées et les concepts.
Une préconception (expectative innée du sein) se conjugue avec une réalisation (expérience réelle du sein) et de cette rencontre naît la conception. Lorsque la préconception rencontre une frustration ou non-réalisation, cet épisode peut être à l’origine de la pensée proprement dite. Face à la frustration, la personnalité peut se soustraire par l’expulsion d’éléments beta ou la modifier, en produisant des éléments alpha et des pensées. La capacité de penser dépendra alors de la capacité de l’enfant à tolérer la frustration. Dans le cas où l’enfant résiste à la frustration, l’expérience de non-sein devient une pensée et alors se développe un appareil pour penser les pensées.
Selon Bion, tous les objets nécessaires sont des mauvais objets, puisqu’on en dépend.

.

Modèle contenant-contenu

La mère ne dispense pas uniquement l’aliment, elle sert également de contenant pour tous les sentiments de déplaisir du nourrisson. Elle fonctionne comme un contenant des sensations du nourrisson et par sa maturité psychique, elle fait que la faim devienne satisfaction, la souffrance plaisir, la solitude une compagnie et la peur de mourir tranquillité. Cette capacité de la mère à accueillir les projections du bébé Bion l’appelle capacité de rêverie et peut, bien sûr, être régulièrement mise en échec.
.

Le penser

Le penser désigne deux processus différents: il y a un “penser” qui engendre les pensées et un autre “penser” qui consiste à employer les pensées épistémologiquement pré-existantes. Pour que les deux fonctionnent il faut un appareil à penser les pensées.
Deux mécanismes entrent en jeu dans la formation de cet appareil:
– une relation dynamique entre quelque chose qu’on projette, un contenu ♂ et un objet qui le contient, le contenant♀.
– Une relation dynamique entre les positions paranoïde-schizoïde et dépressive (PS <=> D).

Ainsi, pour Bion, le développement des pensées dépend de facteurs innés (capacité ou non de supporter la frustration) et de facteurs de l’entourage (capacité de rêverie de la mère).

Duarte Rolo

.

Références:

Introduction aux idées psychanalytiques de Bion, Grinberg L., Sor D., Tabak de Bianchedi E.

Les autres articles sur Wilfred Bion:

 Présentation de la pensée de Bion : la place de l’autre.

 La symbolisation : Bion, Winnicott, Rousillon.

 

Wilfred Bion: contenant, contenu et pensées – par Duarte Rolo

2 thoughts on “Wilfred Bion: contenant, contenu et pensées – par Duarte Rolo

  • 25 August 2009 at 19 h 16 min
    Permalink

    c’est simple et clair, en plein mémoire pour un DU “soins psychiques et créativité” j’ai besouin de ce genre de simplicité

    Reply
  • 29 August 2009 at 18 h 00 min
    Permalink

    Merci et bon courage pour le mémoire de DU, c’est toujours sympa d’écrire un mémoire au mois d’Août quand tout le monde est en vacances 🙂

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: