“La boite de Skinner” : expériences sur la motivation et les apprentissages

Après la découverte du conditionnement opérant  comme modèle de l’apprentissage, des expériences ont été menées pour tenter de mettre en lumière le rôle de la motivation sur l’apprentissage.

Le document suivant date de 1948 et a été réalisé à l’université de Yale (Institute of Human Relations). Il est en anglais non-sous-titré (comme  de nombreux documents de ce genre malheureusement). L’expérimentateur décrit une série d’expériences menées à partir de la “boite de Skinner“.

1. Dans la première expérience, on distingue deux rats : l’un a mangé et l’autre a faim. Le rat affamé sera plus actif dans la boite et découvrira plus vite comment accéder à la nourriture. Dans l’autre cage, le rat qui a déjà mangé ne fait rien.

2. On passe alors  à la deuxième partie de l’expérience. On envoie des décharges électriques sur le rat, qui se met à faire des bonds partout et découvre qu’en appuyant sur le levier il arrête les chocs électrique (il y aurait beaucoup à dire sur le sadisme des expérimentateurs mais cela nous ferait dévier de notre sujet). Cette fois, le rat apprend beaucoup plus vite car il est motivé.

3. Nouvelle expérience: on apprend au petit rat à tourner une roue pour arrêter les chocs électriques (elle est assez semblable à la 2).

4. Même décor, mêmes acteurs: à présent, le rat doit mordre  un petit tuyau pour arrêter l’électricité. L’idée est de montrer que l’on peut apprendre une grande quantité de choses au rat dès qu’on parvient à le motiver.

5. Dernier cas, cette fois l’expérimentateur va induire une réponse sociale. Il apprend aux rats, enfermés dans la même cage, a se battre pour  faire cesser les chocs électriques. 

.

“La boite de Skinner” : expériences sur la motivation et les apprentissages

4 thoughts on ““La boite de Skinner” : expériences sur la motivation et les apprentissages

  • 7 July 2012 at 20 h 15 min
    Permalink

    Bonjour je ne suis pas professionnel dans le domaine mais dans l’exemple 2,3,4 et 5 il s’agit pour moi de contrainte et pas de motivation. J’aimerais bien discuter de cela avec vous.

    Jérôme

    Reply
  • 8 November 2013 at 8 h 49 min
    Permalink

    Bonjour Jerome
    Il y a deux types de motivation la motivation intrinseque (celle que l’on se fais nous même, pour atteindre un but que l’on veut obtenir ) et la motivation extrinsèque (motivation qui vient de l’exterieur et cela peut passer par des recompenses ou des punitions) dans le cas de l’experience de skinner, le rat est motivé par des punitions .

    Reply
  • 10 November 2013 at 9 h 28 min
    Permalink

    C’est tres interessant la discussion. Je reviendrai a votre site une autre fois. Merci beaucoup. Bonne soiree

    Reply
  • Pingback: COMMENT GARDER LA MOTIVATION | XPN World

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: