L’anorexie mentale

Qu’est-ce que l’anorexie?

L’anorexie mentale est un trouble de l’alimentation d’origine psychologique. Elle se caractérise par le refus permanent et obsessionnel d’absorber des aliments. Le plus souvent, l’anorexie mentale touche les adolescentes et les jeunes femmes, mais il arrive également que des hommes ou des enfants proches de la puberté soient concernés par cette maladie.

anorexie: couverts noués

 .

L’anorexie en chiffres

L’anorexie : une maladie qui concerne 200000 personnes à Paris en région parisienne

A Paris et en Île-de-France, 180 000 femmes et 19 000 hommes sont anorexiques, tandis que les formes intermédiaires affectent 600 000 personnes, selon les chiffres rendus publics par le réseau TCA d’Ile-de-France. Une étude de l’Inserm, menée en France en 2008 auprès d’adolescents et d’adolescentes de 18 ans, indique que l’anorexie mentale sévère reste heureusement un trouble relativement peu fréquent. Elle a concerné 0,5 % des adolescentes et 0,03 % des garçons entre 12 et 17 ans. Les études menées dans d’autres pays obtiennent des résultats sensiblement équivalents.

.

…qui touche principalement les jeunes femmes

90 % des anorexiques sont des femmes mais comme nous le disions, elle ne peut être réduite à une maladie des jeunes femmes. L’anorexie mentale débute le plus souvent entre 14 et 17 ans. Il arrive néanmoins qu’elle survienne plus tôt, à partir de 8 ans, ou plus tard après 18 ans. Plus rare, l’apparition d’une anorexie chez des femmes de plus de 25 ans, est le plus souvent de mauvais pronostic. Contrairement à certaines idées reçues, l’anorexie mentale touche toutes les catégories sociales et pas seulement les plus aisées.

.

…et dont l’évolution peut s’avérer très grave

Dans la majorité des cas, l’anorexie évolue favorablement. Plus de la moitié des anorexiques guérissent de leur maladie et des trouble mineurs persistent dans 1 cas sur 4.

Toutefois, certaines formes d’anorexie peuvent connaître une évolution dramatique. Parmi tous les maladies psychiatriques, l’anorexie présente le taux de mortalité le plus élevé avec des statistiques variant de 1 à 20% (ce taux variant beaucoup selon que l’on regarde l’évolution de toutes les formes d’anorexie ou seulement des formes très sévères d’anorexie). Autre point extrêmement préoccupant, l’anorexie possède le taux de mortalité par suicide le plus élevé de tous les troubles psychiatriques. D’après une étude réalisée par Keshaviah et ses collègues, les anorexiques ont environ 5 fois plus de risques de décéder prématurément de n’importe quelle cause et 18 fois plus de risques de mourir par suicide que des sujets sains du même groupe d’âge.

.

Les symptômes de l’anorexie chez l’adulte et l’adolescente

Chez l’adulte et l’adolescente, l’anorexie est caractérisée par les symptômes suivants :

  • Un amaigrissement significatif de plus de 15% du poids d’origine ou un Indice de Masse Corporelle (IMC) inférieur à 18.
  • Une perte d’appétit, ou plutôt une limitation drastique des apports en calorie liée à la suppression de certains aliments.
  • Une peur panique de prendre du poids ou de ne pas pouvoir contrôler son poids .
  • Une aménorrhée (disparition des règles)
  • Une image corporelle déformée (on parle de dysmorphophobie) : les jeunes femmes anorexiques perçoivent leur corps comme trop gros corps.
  • Une hyperactivité physique.

.

Les symptômes de l’anorexie chez l’enfant

Chez l’enfant, avant la puberté, les symptômes de l’anorexie mentale sont plus difficiles à reconnaître :

  • Ralentissement ou stagnation de la croissance
  • Diminution de l’Indice de Masse Corporelle (IMC)
  • Apparition régulière de nausées ou de douleurs abdominales
  • Non apparition des signes de la puberté

.

Principal test pour l’anorexie

le Eating Attitudes Test (EAT-26) évalue les risques de survenue d’un trouble de l’alimentation. C’est le test le plus utilisé pour les troubles du comportement alimentaire et l’anorexie.

Remarque: Le EAT-26 ne permet pas de poser un diagnostic et est fourni dans un but uniquement informatif. Il ne saurait se substituer à une consultation auprès d’un professionnel.

L’utilisation d’un test comme EAT-26 peut toutefois permettre de mieux savoir quand demander conseil à un professionnel.

Faire le test

 .

Consulter sur Paris

Si vous pensez que vous ou votre enfant souffrez d’anorexie mentale, il peut être important de demander conseil à un professionnel.

Si vous habitez à Paris, Montreuil ou en île de France, je peux vous recevoir (Paris XXe) que ce soit pour une consultation ou pour entamer un psychothérapie.

Si vous habitez hors de la région parisienne et que vous cherchez un un psychologue ou un psychiatre près de chez vous, il existe différents annuaires de psy, je vous conseille :

Pour trouver un psychologue : le site du syndicat national des psychologues.

Pour trouver un psychiatre : l’annuaire des psychiatres sur Ameli.

N’hésitez pas également à consulter notre dossier « comment choisir un psy ».

.

.

Pour aller plus loin:

Une conférence de Philippe Jeammet sur la guérison dans l’anorexie et dans les troubles psychiatriques en général.

Philippe Jeammet est pédopsychiatre, professeur des universités, spécialiste de l’enfant et de l’adolescent, auteur de Anorexie, boulimie : les paradoxes de l’adolescence.

.