psychologue enfant paris 75017

Lina Fdhil

Cabinet Métro Guy Môquet

Qui suis-je?

Je suis psychologue clinicienne diplômée de l’Université Paris Descartes, du Master Psychologie Clinique, Psychopathologie et Psychanalyse (PCPP). 

Passionnée par la prise en charge des enfants et des adolescents, spécialisée dans ce domaine, je suis titulaire du Diplôme Universitaire (DU) « Clinique de l’adolescent » de l’université Paris Descartes et de l’Institut Mutualiste Montsouris.

Je reçois en consultation des enfants et des adolescents et leurs familles, ainsi que des jeunes adultes. 

En savoir plus

Contact:

06.64.90.11.08

Tarifs:

Séance de psychothérapie : 60€

 

Informations

Le cabinet est situé au :

13 rue Collette dans le 17eme arrondissement à Paris

.

Vous pouvez consulter sur rendez-vous, tous les jours de la semaine :

Lundi : à partir de 17h 
Mardi : à partir de 18h 
Mercredi : à partir de 15h 
Jeudi : à partir de 18h30
Vendredi : à partir de 18h 
Samedi : à partir de 18h
Dimanche : toute la journée 

 

Présentation du cabinet

Situé dans un cabinet médical pluridisciplinaire, le cabinet offre un cadre apaisant et contenant.

Psychologue enfant 75017
psychologue enfant et adolescent à Paris 17e : salle d'attente
Adresse:
13 rue Collette, 75017 Paris
 
Metro:
Ligne 13:  Guy Môquet
 
RER et Train:

Porte De Clichy (ligne C)

Pont Cardinet (ligne L)

Parking public :

200 Rue Legendre, Paris
 

Psychothérapies d'enfant

Aider l’enfant à grandir

Entre corps et psyché, l’enfant est un être en construction. Pour autant, grandir ne va pas de soi, il s’agit d’un processus d’une extrême complexité qui s’échappe parfois sur des conflits inconscients.

Un suivi psychologique peut alors aider l’enfant à dénouer des situations problématiques et permettre une reprise de la dynamique évolutive de la construction de sa personnalité. Il s’agira alors d’accompagner l’enfant dans son processus de maturation lorsque celui-ci se trouve entravé.

L’importance du jeu et des médiations

La psychothérapie avec l’enfant passe par différentes médiations afin d’aider l’enfant à exprimer et à mettre en perspective ses difficultés. Le jeu, le dessin, le conte, sont des outils précieux qui permettent la symbolisation et la représentation des fantasmes et des conflits psychiques.

C’est principalement grâce à ses médiations que la psychothérapie de l’enfant est envisagée pour faciliter l’accès à sa capacité d’élaboration nécessaire pour exprimer sa souffrance psychique.

Je propose ainsi un espace dans lequel l’enfant peut déposer ses angoisses, ses peurs et les difficultés qui le gênent au quotidien. C’est dans cet espace qu’il s’agira de repérer et donner du sens aux expressions du mal-être de l’enfant. Les symptômes que peut présenter l’enfant expriment une souffrance psychique.

La traversée d’un moment de vie difficile comme un divorce, un deuil, un redoublement scolaire, l’entrée à l’école, au collège ou encore le vécu d’une situation traumatique (agression, accident, etc) peuvent être à l’origine d’une demande d’étayage psychologique de l’enfant.

.

Déroulement des séances 

À la différence de l’adulte, l’enfant n’est généralement pas à l’initiative de la démarche de consultation. Celle-ci provient d’un tiers (le plus souvent les parents), alerté par les difficultés de l’enfant ou par un changement de comportement.

La première étape du suivi psychologique est donc centrée sur l’acceptation et l’appropriation du suivi par l’enfant. La première partie de la consultation se déroule habituellement en présence de l’enfant et de ses parents (a minima de l’un des deux). Avec l’aide des parents, le psychologue tente de comprendre la difficulté actuelle de l’enfant et d’en retracer l’histoire.

À l’issue de cette première rencontre, si parents et psychologue conviennent d’engager un suivi avec l’enfant, les consultations suivantes se déroulent en présence de l’enfant seul. 

Un entretien en présence des parent ou une thérapie familiale peuvent être sollicités par les parents ou par le psychologue. 

Si le psychologue garantit la confidentialité des entretiens avec l’enfant, l’implication des parents est fondamentale pour partager avec l’enfant sur ses évolutions, les changements, les stagnations, etc. et orienter la prise en charge selon les évolutions.

Psychothérapies d'adolescent

L’adolescence : une période de changements

L’adolescence est un processus au cours duquel l’adolescent est confronté à de nombreux paradoxes qui déstabilisent son identité et peuvent le fragiliser : il doit changer en demeurant le même ou encore se détacher de ses parents tout en maintenant certains repères construit dans les liens de l’enfance.

La puberté est la dernière étape du développement sexuel. Sur le plan biologique, elle s’accompagne de profondes et brutales modifications du corps. 

L’impact de ces transformations sur le psychisme est considérable et l’adolescent évolue alors en peu de temps dans tous les domaines : relations avec ses parents et ses amis, goûts, distractions, vêtements, intérêt et préoccupation pour son  physique, changements d’humeur et de comportements…

 

Quand faut-il consulter un psychologue?

La traversée de l’adolescence est également une période difficile pour les parents de l’adolescent et certains formulent une demande d’étayage psychologique et de soutien à la parentalité.

La traversée d’un moment de vie difficile comme un divorce, un deuil, un redoublement scolaire, l’entrée au lycée, au collège ou encore le vécu d’une situation traumatique (agression, accident, etc) peuvent être à l’origine d’une demande d’étayage psychologique de l’adolescent. 

;

Déroulement des séances

Lors de la première consultation, si l’adolescent vient avec ses parents, ils sont d’abord reçus ensemble. Dans un second temps, le psychologue s’entretient seul avec
l’adolescent. Ces deux premiers temps sont consacrés à préciser les raisons de la démarche de consultation et les attentes de chacun. Dans un troisième temps, les parents sont à nouveau conviés afin de discuter de l’engagement d’un éventuel suivi puis, le cas échéant, des modalités et des règles de ce suivi.

Si le psychologue garantit la confidentialité des entretiens avec l’adolescent, un entretien avec les parents peut à tout moment être sollicité par ces derniers, par le psychologue ou par l’adolescent.

Autres articles utiles

Enfants: Quand faut-il consulter un psychologue?

D’une manière générale, on estime qu’il faut être vigilant lorsqu’une difficulté perdure malgré vos tentatives pour tenter d’aider l’enfant à la surmonter.

Afin de mieux savoir quand consulter, voici quelques repères sur les principaux troubles de l’enfant.

En savoir plus

psychologue: petite fille qui sourit

L’adolescence étant une période de crise, au sens étymologique du terme, il n’est pas toujours facile de savoir quand consulter: Est-ce que l’on s’inquiète pour rien, ou est-ce qu’il faut consulter un professionnel?

Quelques informations pour savoir quand consulter un psychologue.

En savoir plus

Auteur

psychologue enfant paris 75017